Travailler en free lance

-      Objectifs à court terme pour projets à court terme : Travailler en free lance

La présentation que nous avons eue a concerné l’installation comme entrepreneur. Elle a été faite par trois femmes qui se sont installées et rencontrent maintenant le succès. Elles ont relevé le défi de se former tout en travaillant à temps partiel et ont bien insisté sur le fait que même si c’était difficile, leur succès a prouvé qu’il était possible de faire les deux en même temps. L’une d’elles a parlé de son expérience. Après avoir travaillé comme salariée pendant dix ans, elle a décidé de retourner à l’université où elle a étudié pendant quatre ans à la Fine Art Academy Brera de Milan. Tout en gardant un travail à mi-temps, elle s’est inscrite à l’université de langues étrangères des affaires à Brescia. Elle a expliqué que pour travailler et étudier en même temps il faut s’y consacrer pleinement, c’est à dire qu’il faut de la volonté et du travail. Ca permet  en même temps de développer son sens de l’indépendance et sa confiance en soi.  Elle souligne qu’il est important de devenir ce que l’on a toujours rêvé d’être.

Nous avons appris qu’en Italie, il y a des dispositifs légaux qui permettent à quiconque de travailler et d’étudier en même temps dans les meilleures conditions. Les universités apportent également leur aide en offrant des programmes de cours à temps partiel. Certaines personnes doivent travailler pour financer leurs études. On nous a dit que le nombre d’étudiants qui étudient et travaillent en même temps, ou même qui possèdent une entreprise alors qu’ils sont à l’université, était remarquable. Le rapport 2015 de l’université d’Alma Laurea indique que 68 % des lauréats se comptent parmi ceux qui travaillent en même temps. Les universités s’adaptent également aux exigences de ceux qui travaillent pour adapter les temps de travail. Trouver un équilibre entre les études et le travail n’est pas plus facile maintenant que par le passé, mais il y a des cours du soir, des cours à temps partiel et du e-learning que l on peut faire depuis chez soi, en téléchargeant les cours et en communiquant avec ses collègues et ses professeurs en ligne. La décision de créer sa propre affaire n’est pas facile à prendre et demande beaucoup de courage et de détermination. Mais selon ces femmes travailler en free lance est mille fois mieux qu’être l’employé de quelqu’un.

 10 raisons de travailler en free lance :

1. La liberté : On peut organiser son temps, travailler à la maison, dans un bureau, à l’étranger…

2. La méritocratie : Si vous êtes doués, la seule façon d’exploiter vos dons c’est de lancer votre affaire. Si vous vous installez en free lance la plus grande satisfaction que vous en retirerez sera non seulement économique mais également psychologique.

3. Gain potentiel : un travailleur en free lance a un potentiel de gain infini, il peut gagner autant d’argent qu’il le souhaite.

4. Approbation/satisfaction : la valeur de ce qu’il a gagné est plus importante pour le travailleur en free lance.

- 5. Relations professionnelles : vous pouvez choisir avec qui travailler ou non.

- 6. Renouvellement permanent : vous renouvelez votre affaire comme et quand vous le souhaitez.

- 7. Délégation : Le travailleur en free lance peut déléguer à d’autres très facilement.

- 8. Travailler par passion : Un travailleur en free lance fait habituellement le travail qu’il aime.

-  9. Sécurité : Un travail est plus sûr en tant que travailleur en free lance plutôt qu’en tant que salarié.

-  10. Ratio activité/revenus : Travailler bien et gagner encore plus